2ème colloque du Pôle Allongement de la vie

Pas de commentaire

L’hôpital Charles Foix d’Ivry-sur-Seine accueille mercredi 26 novembre pour la deuxième fois une rencontre pluridisciplinaire autour du grand âge.

Le Pôle Allongement de la vie de l'hôpital Charles Foix

Vivre bien, plus longtemps, c’est autour de ce projet que sont fédérés scientifiques, institutionnels, associatifs et collectivités locales dans le cadre du Pôle Allongement de la Vie Charles Foix, qui s’est développé autour de l’hôpital du même nom, centre hospitalier universitaire gériatrique de référence en Europe rattaché à la Pitié-Salpêtrière.Le pôle agit selon quatre axes stratégiques : Médecine et sciences, Innovation et gérontologie, Grand âge et société, Formation et enseignement.

Un colloque autour du vivre bien, plus longtemps

Sport, activité physique et vieillissement, tel est le thème de ce deuxième colloque, organisé le 26 novembre par le pôle Allongement de la Vie. Un colloque qui traitera de l’activité physique, éventuellement sportive, des personnes âgées, et des effets sur leur santé de l’activité physique et de la pratique sportive adaptée à l’âge de chacun.
Les interventions, en cohérence avec la pluridisciplinarité du pôle, traiteront des effets bénéfiques de l’activité physique sur la condition physique, sur la mémoire ; de son adaptation ; du rôle des collectivités locales dans l’offre ; des outils et structures favorisant l’activité physique.
Les ateliers, par le partage d’expérience, ont pour objectif de progresser vers des propositions concrètes à l’attention des aidants et des organismes concernés.

L’allongement de la vie est un phénomène spectaculaire dans les pays développés depuis la fin du siècle dernier. Chaque année, nous gagnons en moyenne 3 mois et demi d’espérance de vie. L’hygiène et les progrès médicaux en sont les principaux facteurs, et on ne peut bien sûr que se réjouir de cette évolution.

Toutefois, cette brillante médaille de longévité a son revers. Les problèmes de santé apparaissent et s’aggravent au fil du vieillissement, en particulier la maladie d’Alzheimer, qui touche plus de 850 000 seniors. L’allongement de la vie est devenu un enjeu de société incontournable. Il est donc important de favoriser des équipements, des dispositifs et des comportements permettant de faire de ces longues vies de bonnes vies aussi longtemps que possible.