Assurance vie et assurance décès, quelle différence ?

Pas de commentaire

Ces deux contrats permettent de transmettre un capital à ses proches. Mais attention à ne pas les confondre, leurs modes de fonctionnement sont très différents.

L’assurance vie a pour objet de constituer un capital en cas de vie du souscripteur à la fin du contrat, et l’assurance décès ou prévoyance, en cas de décès.

L’assurance décès : mettre ses proches à l’abri financièrement.

La possibilité de protéger financièrement ses proches en cas de décès : voilà le but principal d’une assurance décès, également appelé contrat de Prévoyance.

Comment ça marche ? Vous cotisez une petite somme régulièrement (de manière mensuelle, trimestrielle ou annuelle), et lorsque le risque survient, ici le décès, les bénéficiaires désignés touchent la prime d’assurance fournie par l’assureur.

La prime peut prendre la forme :

  • d’un capital, une somme d’argent à verser au conjoint, ou destinée à payer les obsèques.
  • d’une rente destinée à assurer l’éducation d’un enfant, appelée rente éducation.

Les cotisations versées dépendent du niveau de garantie demandé, en d’autres termes de la somme qui sera versée lors du décès. Ce capital ou cette rente sont définis lors de la souscription, en fonction de vos attentes.

L’assurance vie : se constituer une épargne pour le futur

L’assurance vie est une assurance sur la vie. A n’importe quel moment, ou à la fin du contrat, vous touchez les sommes épargnées augmentées des intérêts. En cas de décès, ce capital est transmis à vos bénéficiaires désignés.

L’objectif est de se constituer un capital qu’on touchera au moment souhaité. Le « risque » ici n’est pas seulement le décès, mais aussi et surtout un changement dans la vie du souscripteur qui nécessite une somme d’argent : achat immobilier, départ à la retraite, constitution d’un capital, etc.

Autre différence majeure avec l’assurance décès : vous ne cotisez pas à fonds perdus, mais dans le but de vous constituer une épargne. Au dénouement du contrat ou en cas de décès, la somme versée aux bénéficiaires sera constituée de l’argent que vous aurez mis de côté pendant toutes ces années, augmentée des intérêts générés par les placements. Vous pouvez alors utiliser cet argent comme vous le souhaitez : sous forme de rente pour améliorer votre retraite, sous forme de capital…

Point commun : des contrats à la fiscalité avantageuse

Assurance vie ou contrat de prévoyance, dans les deux cas vos héritiers touchent un capital, dans des conditions très avantageuses par rapport à une succession classique. Ces deux contrats sont donc un moyen d’assurer la stabilité financière de vos proches en cas de disparition. Loin d’être réservé aux seniors, il est d’autant plus intéressant de souscrire une assurance vie tôt que cette épargne va se développer avec le temps. De la même manière pour un contrat de prévoyance décès, les cotisations à verser sont très abordables pour un sujet jeune.