Dépendance : une dispositif pour détecter les personnes âgées à risque

Pas de commentaire

La première expérimentation d’un dispositif PAERPA (personnes âgées en risque de perte d’autonomie a été lancée fin septembre en région Centre.

Pourquoi ce nouveau dispositif ?

Compte tenu du développement de la population des personnes âgées et de la perte d’autonomie qu’elle entraîne tôt ou tard, il est apparu souhaitable au gouvernement de prévenir les difficultés dans la prise en charge de ces personnes âgées, tout en évitant le plus possible le recours à l’hospitalisation.
 
C’est l’objet du dispositif PAERPA qui réunit des actions concrètes menées par les organismes et les professionnels locaux directement concernés, en coordonnant les actions des multiples intervenants, en ville, à l’hôpital et dans le secteur médico-social.
Les expérimentations PAERPA concernent les personnes âgées de 75 ans et plus, encore autonomes mais dont l’état de santé est susceptible de s’altérer pour des raisons d’ordre médical et/ou social.
 
La première expérimentation de ce dispositif vient d’être lancée dans la région Centre.
Elle implique le Conseil général d’Indre et Loire, ainsi que les caisses locales de retraite et d’assurance maladie, les professionnels de santé et l’agence régionale de santé.

Les actions du dispositif

  • Le repérage précoce et coordonné à leur domicile des personnes en risque de perte d’autonomie par les professionnels de santé et les services sociaux en contact avec elles au quotidien.
  • L’organisation d’un d’hébergement temporaire gratuit si nécessaire après une hospitalisation.
  • La création de plans de santé personnalisés, partagés entre les différents professionnels de santé et du social qui interviennent dans la prise en charge. Cet outil a été élaboré par la Haute Autorité de Santé.
  • Un numéro unique pour aider les professionnels à orienter leurs patients vers le bon intervenant (le plus proche, le plus adapté, etc.).

D’autres expérimentations seront mises en place dans huit autres régions d’ici la fin de l’année. L’ensemble fera l’objet d’une évaluation ultérieure.