Détecter un AVC et agir

Pas de commentaire

La journée mondiale des AVC a eu lieu le 29 octobre. Elle était l’occasion d’un coup de projecteur sur cet accident qui peut avoir de graves conséquences.

Qu’est-ce qu’un AVC ?

L’accident vasculaire cérébral (AVC) est un trouble vasculaire qui touche les vaisseaux sanguins qui amènent le sang au cerveau. Cela contrarie l’apport en sang, donc en oxygène de certaines parties du cerveau et peut causer des dommages importants, jusqu’au décès.
Près de 150 000 personnes sont touchées chaque année en France. Il s’agit de la première cause de décès chez les femmes, la troisième chez les hommes.
L’AVC survient généralement passé 70 ans. Seule une victime sur quatre a moins de 65 ans.
Il est essentiel d’agir au plus vite en cas d’AVC.

Les signes

L’AVC se reconnait à des signes parmi ceux-ci :
– faiblesse ou paralysie soudaine d’un même côté du corps (hémiplégie) ;
– difficultés pour parler ;
– trouble visuel : perte brutale de la vision d’un œil, ou de la moitié, voire de la totalité du champ visuel ;
– perte brutale de l’équilibre associée à des vertiges.
– maux de tête violents, inhabituels, accompagnés de nausées et de vomissements,
– troubles de la conscience pouvant aller de la somnolence au coma. 

Que faire ?

Appeler le 15 pour faire intervenir le Samu au plus vite. La rapidité de la prise en charge est primordiale pour éviter des séquelles au cerveau. Une intervention rapide peut ainsi permettre d’éviter ou d’amoindrir certaines séquelles. Le traitement commence par un examen IRM ou un scanner.

Les facteurs de risques

Certains sont liés à l’hérédité et non contrôlables, d’autres le sont : hypertension, usage du tabac, diabète, cholestérol, obésité, excès d’alcool…

Une application AVC pour Smartphones

L’éditeur Tekneo propose une application (AVC Agir vite) pour smartphones consacrée à l’AVC. Son objectif est de sensibiliser à cette maladie et de savoir comment agir si les signes d’un AVC se manifestent.