Les aides pour les personnes âgées dépendantes

Pas de commentaire

Selon le degré de dépendance et les capacités de la personne, différentes aides publiques existent pour faire face à la perte d’autonomie des personnes âgées.

Les aides ponctuelles à domicile

Les personnes âgées peu dépendantes qui ont besoin d’une aide à domicile peuvent se tourner vers les services sociaux municipaux ou départementaux. Il est possible de bénéficier d’une aide financière pour de l’aide ménagère. Dans la plupart des cas il existe des conditions de ressources selon l’âge et l’état de santé de la personne.
Renseignez vous aussi auprès de votre caisse de retraite ou celle de la personne à assurer. Certaines fournissent également des aides financières.
 

L’Aide personnalisée à l’autonomie (APA)

Cette aide financière est attribuée aux personnes âgées de plus de 60 ans qui ont besoin d’une aide pour les actions simples de la vie quotidienne. La demande est à adresser au président du Conseil général. Toute personne peut en faire la demande, qu’elle vive chez elle ou en établissement spécialisé.
Une équipe médico-sociale du département rend visite à la personne âgée à son domicile. Le degré de perte d’autonomie de la personne est évalué selon la grille AGGIR. C’est elle qui sert à déterminer le niveau de dépendance et le Gir (Groupe iso-ressources) correspondant.

  • Lors d’un maintien à domicile, un plan d’aide est proposé reprenant les frais qui doivent permettre à la personne de continuer à vivre chez elle. L’allocation proposée correspond au montant du plan d’aide.
    En fonction des ressources de la personne, une participation (ou ticket modérateur) peut être laissée à sa charge.
  • Si la personne vit en maison de retraite, l’Apa vise à couvrir une partie du forfait dépendance de l’établissement.

L’aide pour aménager le logement de l’Agence nationale de l’habitat (ANAH)

L’ANAH délivre des aides pour des travaux d’amélioration du logement quand il y a besoin de l’adapter aux besoins spécifiques de la perte d’autonomie (par exemple avec la construction d’une rampe, la suppression de marche, l’installation d’une baignoire à porte, etc.).
L’aide est versée à la personne âgée ou à ses enfants. Il faut pour cela pouvoir justifier de la nécessité des travaux.
Ce type de dépenses spécifiques peut donner droit à une réduction d’impôts de 25 % sur le coût d’installation ou celui des équipements spécialisés.