Les frais d’une assurance vie

Pas de commentaire

Un contrat d’assurance vie comprend des frais, de plusieurs types. Prélevés à l’entrée ou pendant la durée de vie du contrat,  le montant de ces frais diffère d’un assureur à un autre. Ils sont donc une variable de rentabilité à prendre en compte au moment du choix de son contrat. Passage en revue des différents types de frais.

Frais d’entrée ou frais sur versement

L’assureur prélève un pourcentage allant de 0 à 5 % environ sur chaque versement effectué au contrat. Ces frais viennent en déduction de la somme investie. Ainsi pour un versement de 10 000 € avec des frais de gestion de 3 %, le capital investi sera de 9 700 € et les frais de 300 €.
Ces frais sont parfois dégressifs en fonction du montant versé.

Frais de gestion

Ils sont appliqués sur tout le capital géré au titre de la gestion des fonds, et sont prélevés chaque année en fin d’exercice.
La palette des coûts va de 0.36 % à 1 % pour les supports en euros, et de 0.6 % à 1 % pour les unités de compte. Cela peut sembler faible mais ce sont les frais qui se révèlent les plus lourds dans la durée, puisqu’ils augmentent d’année en année avec le capital.

Frais d’arbitrage

Ils ne concernent que les contrats multisupports et en unités de compte. Ces frais sont prélevés lorsque l’épargne est transférée d’un support à un autre. Les contrats offrent en général le ou les premiers arbitrages.
Les frais d’arbitrages dépendent des contrats, et peuvent être :

  • soit fixes (généralement une somme entre 10 et 50 €),
  • soit représenter un pourcentage du montant investi.

Frais de sortie

Très peu de contrats proposent aujourd’hui des frais de sortie. Ils sont dans tous les cas à éviter car ils s’appliquent à la totalité de l’épargne et aux intérêts et peuvent donc être importants.

Certains contrats ne prennent pas de frais d’entrée, d’autres ont des frais d’arbitrages élevés. Avant de choisir votre contrat, évaluez bien ces différents frais, et vérifiez qu’ils correspondent à votre besoin.