Suicide des personnes âgées : l’OMS veut renforcer la prévention

Pas de commentaire

Le rapport de l’Organisation mondiale de la santé alerte sur les actions de prévention susceptibles de faire reculer le nombre de tentatives.

Un drame mal connu

On parle peu du suicide. Un phénomène tabou qui touche pourtant 800 000 personnes dans le monde chaque année, et on estime les tentatives à 20 fois ce chiffre.
Les personnes de 70 ans et plus sont les plus touchés. Et les hommes trois fois plus que les femmes dans les pays développés.
En France, 70 000 personnes sont hospitalisées chaque année après une tentative de suicide. Le taux de suicide y est de 16 pour 100 000, un des plus élevés d’Europe.
Les causes en sont connues : isolement, marginalisation, paupérisation…

Agir sur l’environnement

Les pays membres de l’Organisation mondiale de la santé se sont engagés à diminuer de 10 % le nombre de suicides.
Si les pays développés ne sont pas les plus touchés, il convient pourtant, selon le récent rapport de l’Oms sur la question, de mettre en place un dispositif de prévention.
Ainsi, un traitement plus discret du suicide dans les médias serait souhaitable, et l’Oms préconise également un accès moins aisé aux moyens de suicide. Les plus fréquemment utilisés en France sont la prise de médicaments, l’absorption d’alcool ou de produits chimiques, la coupure de veines et la pendaison.
Plusieurs pays développés ont pu démontrer l’efficacité d’un accès plus difficile aux moyens chimiques.

Agir auprès des candidats au suicide

Le diagnostic précoce et le traitement des troubles mentaux, la surveillance de l’usage des substances psychoactives, le soutien psychologique aux auteurs de tentatives, puisqu’on compte 20 % de récidives, sont au nombre des démarches de prévention les plus utiles.
La plus évidente action de prévention reste naturellement le contact et l’échange. A cet égard, le rôle des forums et programmes d’assistance et de thérapies en ligne démontrent l’efficacité croissante d’Internet dans les stratégies anti-suicide.