Choisir le bon placement pour votre épargne de précaution

07/07/2021
Thumbnail [16x6]

Disposer d’une épargne de précaution est indispensable pour pouvoir faire face aux imprévus. Cette réserve d’argent devant rester disponible à tout moment, il est impératif de privilégier un placement liquide et peu gourmand en frais. Vous pouvez donc souscrire un livret d’épargne réglementé ou investir sur votre contrat d’assurance vie.

Epargner avec votre contrat d’assurance vie

L’assurance vie est un placement de moyen ou long terme. Toutefois, dans la mesure où les fonds placés sont disponibles à tout moment (en général sous une à deux semaines), il est possible d’utiliser ce support d’investissement pour faire fructifier, sur une courte période, des sommes disponibles en cas de besoin. En choisissant l’assurance vie pour votre épargne de précaution, vous obtenez généralement une rémunération supérieure à celle délivrée par un placement de trésorerie. En 2020, les fonds en euros ont servi un rendement moyen de 1,08%. 
Aussi, pour stimuler votre le rendement de votre épargne, il est possible de diversifier une partie de vos avoirs sur les fonds en unités de compte disponibles dans votre contrat. Composés de différentes classes d’actifs (actions, obligations, Sicav, FCP, SCPI, OPCI, etc.), ces fonds permettent de profiter du dynamisme des marchés financiers et immobiliers. Les unités de compte estampillées « ISR » (Investissement Socialement Responsable) permettent aussi de donner du sens à vos placements, en investissant dans des entreprises qui luttent contre le réchauffement climatique ou qui prônent une politique sociale plus harmonieuse.

Évidemment, les fonds en unités de compte ne sont pas sans risque car le capital investi n’est pas garanti. Leur valeur peut diminuer fortement en fonction de l’évolution des marchés dans lesquels ils sont investis. Mais ils constituent aujourd’hui un outil privilégié pour valoriser votre épargne de moyen ou long terme car ils offrent des perspectives de gains bien supérieures aux fonds en euros. En outre, certaines unités de compte sont plus stables que d’autres. Selon votre horizon de placement et le degré de risque que vous êtes prêt à prendre, vous disposez de toute une palette de supports d’investissement de différentes natures qui vous permettent de mutualiser vos risques de perte tout en augmentant la performance globale de votre assurance vie.

A savoir

Pour limiter les frais, privilégiez un contrat d’assurance vie sans frais sur versements. Par ailleurs, vérifiez si le contrat choisi prévoit une rémunération intégrale des sommes lors d’un retrait en cours d’année. Dans la mesure du possible, privilégiez également les versements sur un contrat ouvert depuis au moins 8 ans pour bénéficier de la fiscalité allégée liée à l’ancienneté du contrat, en cas de retrait d’une partie de votre épargne.

Souscrire un ou plusieurs livrets réglementés

Les livrets d’épargne réglementés comme le Livret A ou le Livret de Développement Durable et Solidaire (LDDS) sont particulièrement adaptés pour réaliser des économies et anticiper un coup dur. Souples, ils peuvent être alimentés à votre rythme, ils ne comportent aucun frais et la rémunération servie est défiscalisée (ni impôts, ni prélèvements sociaux). Seul bémol, les dépôts sont plafonnés à 22 950 euros sur le Livret A et à 12 000 euros sur le LDDS. Cependant, il est tout à fait possible de souscrire à la fois un Livret A et un LDDS. Vous pouvez aussi souscrire des Livrets A pour le compte de vos enfants mineurs pour profiter plusieurs fois des plafonds de versements. Depuis plus d'un an, le taux d’intérêt des livrets réglementés est passé à 0,5%, soit moins que l’inflation. C’est pourquoi, il est conseillé de limité ces placements à l’épargne de précaution et de privilégier, pour vos projets ou la préparation de votre retraite, des investissements à plus long terme.